Réseau Zec
Services en ligne disponibles: enregistrement

Le Réseau Zec en faveur de l'encadrement des non-résidents

Les chasseurs à l’orignal non-résidents du Québec devront dorénavant utiliser les services d’une pourvoirie, d’une réserve faunique ou d’une zone d’exploitation contrôlée (zec) pour chasser l’orignal au sud du 52e parallèle. Ces chasseurs ont déjà l’obligation de passer par les services d’un pourvoyeur pour pratiquer leurs activités au nord du 52e parallèle. 

Les gestionnaires de zecs appuient l'initiative du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dans l'encadrement des clientèles non résidentes qui pratiqueront la chasse à l'orignal au Québec.

Monsieur Jacques Smith, président de Zecs Québec, souligne que " l'encadrement des non-résidents est dans l'intérêt du Québec compte tenu que la ressource faunique doit d'abord profiter aux Québécois". Ainsi, les territoires fauniques pourront gérer et structurer l'accueil de cette clientèle dans la perspective de libérer le territoire public en faveur des chasseurs québécois. De plus, il sera plus facile de prévenir la prolifération d'activités illégales de pourvoirie.

Monsieur Smith ajoute que "Le ministère a bien cerné les enjeux entourant les chasseurs non-résidents, et les zecs pourront bénéficier des retombées qui y sont associées lorsque, pour celles dont la capacité d'accueil du territoire le permet, pourront ajouter de nouveaux chasseurs". 

                            4