Réseau Zec
Services en ligne disponibles: enregistrement

Ce qu'est une ZEC

Subpage Carte

Z.E.C. (Zone d'Exploitation Contrôlée)

Présentation

Les zones d'exploitation contrôlée, communément appelées ZEC, sont des infrastructures territoriales mises en place en 1978 pour prendre la relève des clubs privés. La gestion de ces zones est confiée à des organismes sans but lucratif. Ces derniers sont gérés par des administrateurs élus par les membres de chacune des zecs. Ces organismes voient à la gestion et à la conservation de la faune sur les territoires.

Le succès de ce système unique au monde est assuré par 580 bénévoles composant les conseils d'administration. Ceux-ci sont avant tout des utilisateurs qui prennent en main la gestion de la faune sur le territoire dont ils ont la charge. Le mandat qu'ils administrent leur est confié par le gouvernement du Québec par le biais d'un protocole d'entente pluriannuel et renouvelable.

Au Québec, il existe présentement 63 zecs de chasse, de pêche et de plein air réparties sur l'ensemble du territoire, sauf au Nouveau-Québec. Elles couvrent près de 50 000 km2. En plus de ces entités territoriales, le gouvernement a aussi créé 21 zecs de pêche au saumon et une zec de sauvagine

ZEC MÉNOKÉOSAWIN

La ZEC Ménokéosawin est une zone d'exploitation contrôlée située au Quebec dans la région de la Mauricie. Ce territoire public de chasse et pêche est géré par l'Association de chasse et de pêche de la rivière Bostonnais Nord.

Notre ZEC a un territoire de 298.5 km2 est située sur le territoire de La Tuque et de Lac Édouard.

Elle est bordée par la ZEC Kiskissink à l'est et la ZEC Borgia à l'ouest.

La ZEC Ménokeosawin a été crée en 1978.


Mandat des zecs


Un organisme gestionnaire de ZEC accepte de gérer pour le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) une zone d'exploitation contrôlée et s'engage notamment à planifier, organiser, diriger et contrôler l'exploitation, la conservation et l'aménagement de la faune dans le respect des principes suivants :

Principes
La gestion d'une ZEC repose sur quatre grands objectifs :


1. La conservation de la faune

Les organismes gestionnaires doivent veiller au suivi et au contrôle de l'exploitation de la faune afin d'assurer un équilibre entre la demande des utilisateurs et l'offre faunique.


2. L'accessibilité à la ressource faunique

Les organismes doivent assurer une chance égale pour tous à l'accès du territoire et à l'utilisation récréative de la faune.


3. La participation des usagers

La participation des usagers constitue un élément essentiel du concept des zecs. Ces zones sont des entités démographiques, gérées et administrées par des usagers bénévoles.

4. L'autofinancement des opérations

L'autofinancement des opérations dans les zecs doit être assuré par les revenus provenant surtout de la vente des cartes de membres et des droits d'accès ainsi que de la vente de forfaits de chasse ou de pêche ou de forfaits combinant ces deux activités.


Pour fréquenter une zec 

Une ZEC est un territoire accessible à tous les amateurs de plein air. Contrairement aux autres territoires fauniques, il n'est pas nécessaire de planifier le séjour longtemps à l'avance ou de prévoir des réservations. De plus, une fois sur les lieux, il est possible de se déplacer d'un lac à l'autre sans trop de contraintes. Toutefois, afin de préserver les ressources fauniques et de protéger ces territoires, l'adepte de la vie au grand air doit s'enregistrer au poste d'accueil et payer un droit d'utilisation. Ce droit contribue à l'autofinancement de la ZEC tandis que l'enregistrement vise à assurer la sécurité et le contrôle des usagers.

Le droit d'utilisation peut prendre différentes formes. Si on ne prévoit pratiquer une activité qu'une seule journée, ce droit peut être journalier. Par contre, si l'utilisateur entend se rendre fréquemment sur les lieux, il a avantage à se procurer un forfait annuel qui peut couvrir une seule activité telle la pêche ou l'ensemble des activités permises dans une ZEC. Ce forfait peut être individuel ou familial. Les prix varient selon la formule retenue et peuvent être différents d'une zec à l'autre.

De plus, si l'usager désire s'engager dans les activités de l'association gestionnaire de la zec, il devra devenir membre, et ce, à un coût minime. Être membre signifie pouvoir voter aux assemblées et participer à la prise de décisions relatives aux activités de la ZEC. Aussi, le fait d'être membre permet de bénéficier de certains rabais pour des forfaits de pêche, de chasse, etc.

Comme son nom l'indique, une zone d'exploitation contrôlée est un territoire où la récolte des gibiers et des poissons est suivie de très près. C'est pourquoi les chasseurs et les pêcheurs doivent déclarer leurs prises. Les données ainsi recueillies permettent aux gestionnaires d'être continuellement informés du niveau de prélèvement et d'ajuster en conséquence, année après année ou au cours de la même saison, les modalités de pratique de la chasse et de la pêche.


Question : Est-il obligatoire d'être membre pour aller pratiquer des activités sur une zec?
Non. Les territoires sont accessibles à tous et nul besoin d'être membre. Le fait d'être membre donne droit à des rabais sur les forfaits et permet un droit de vote à l'assemblée générale annuelle.

.

Pour plus d'information sur le reseau des ZEC du Quebec cliquer ICI